Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : C'est ça la France
  • C'est ça la France
  • : L'opinion d'une française moyenne sur la politique et les problèmes de société dans notre beau pays.
  • Contact

Texte libre

Recherche

7 avril 2007 6 07 /04 /avril /2007 18:01

                                  

Qu’en est-il de la grande question : « qui est venu en premier ? La poule ou l’œuf ? » Pas de réponse et on pourrait en disserter pendant des siècles. Puisque l’œuf est d’actualité pendant ce week-end, essayons de voir quel rapport cet aliment a à voir avec la politique.

Pour commencer, un jour ces hommes et ces femmes sortirent d’un œuf

                                         

Toute leur vie, ils essayèrent de trouver l’œuf de Christophe Colomb autant dire la trouvaille ingénieuse pour régler nos affaires et dont ils sont dépourvus. Mais voilà. Pour faire de la politique, il faut se dire qu’on ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. On aurait pu leur conseiller de marcher sur des œufs avant de faire leurs promesses, ceci étant un signe de prudence. Mais voilà ils ont tous un œuf à peler avec l’autre et les injures fusent dont celle très imagée de « t’es qu’un œuf ».

                          

 

Tous les petits partis mettent leurs œufs dans les paniers des grands ce qui n’est pas très raisonnable quand on ne sait pas le résultat des courses même si on prend la position en œuf. La révolte du peuple gronde en sourdine et les élus ne savent pas très bien l’étouffer dans l’œuf ou dans une variante, l’écraser dans l’œuf.

Les candidats sont tous partisans de donner un œuf pour avoir un bœuf, c'est-à-dire, faire un petit présent pour avoir beaucoup de voix. Mais nous savons que qui vole un œuf vole un bœuf et ça ils devraient s’en souvenir au lieu de nous dire « va te faire cuire un œuf ».

                                                

De toute cette chose sans queue ni tête qui ressemble vraiment à un œuf, va sortir un nouvel être qui, espérons amènera le renouveau. Mais souvenons-nous qu’ Ab ovo est l’œuf que pondit Léda et d’où Hélène naquit ce qui amena la Guerre de Troie. L’œuf aussi nous rappelle la difficulté de maintenir un équilibre. Pour y arriver, Christophe Colomb à la table d’un grand d’Espagne suite à l’incapacité des convives de trouver justement cet équilibre, prit l’œuf, le concassa légèrement et donc l’œuf tint droit.

Brisez donc légèrement votre coquille pour laisser entrer quelques idées qui sont géniales même si elles ne sont pas les vôtres.  

                        

 

Repost 0
6 avril 2007 5 06 /04 /avril /2007 18:06

                                             cloche

Je sais que c’est un peu énervant de continuer à en parler mais c’est quand même un sujet important : la campagne.

Croyant ou pas, Pâques approche à grands pas avec le passage des cloches qui vont bien entendu aller de pair avec l’arrivée des lapins (qu’on nous aura posé). Même venant de Rome, si on en croit l’Histoire, les cloches restent toujours des cloches. C’est-à-dire, qu’elles envoient à toute volée des sons assourdissants qui se mélangent les uns aux autres, juste de quoi nous donner mal à la tête. Du bourdon au son fêlé, à la petite clochette qui essaie d’attirer notre attention, tous les registres nous les voyons tous les jours dans la campagne (présidentielle bien sûr).

                                          cloche

Les cloches de nos villes et villages sont accrochées à un clocher normalement pour rassembler la population afin de lui annoncer bonnes ou mauvaises nouvelles. Je crains que nos futures cloches de village ne soient là que pour nous annoncer des mauvaises nouvelles.

Nos cloches humaines ont des tons aigres, agressifs, nous amènent un flot de notes que nous devrons payer, elles passent leur temps non point à nous dire leurs idées nouvelles arrivées avec le renouveau de la nature mais à critiquer l’autre en permanence ce qui fait leurs fonds de commerce.

Dans les cloches, les matériaux sont différents. Vous avez celles qui ayant des moyens vont être en bronze, puis vous aurez celles en cuivre et enfin celles en chocolat qui seront mangées par les autres.

                                   cloche

Enfin toujours par l’Histoire elles sont sensées ne faire que passer pour retourner ensuite dans des contrées plus lointaines. Le jour de Pâques est un jour d’allégresse, en fait, pour nous, il va préfigurer les derniers jours de bataille et on se demande pour quelle bataille. Si on regarde nos traditions, on verra qu’ensuite le résultat des urnes arrivera avec le muguet, lui il sent bon et est pur ce qui n’est pas le cas de tout le monde. C’est une fleur fragile qui agite aussi ses clochettes au vent mais sans faire de tapage ni médiatique, ni autre. Il pousse à l’ombre mais il est là comme toutes ces petites fleurs de printemps qui font dire que la nature n’est pas rancunière et qu’elle nous apporte de la douceur dans ce monde de brute.

                                         

Repost 0
5 avril 2007 4 05 /04 /avril /2007 17:56

Depuis la nuit des temps l’humour a existé et les dirigeants politiques ou non ont toujours été brocardés par des gens souvent de talent et dont le but était entre autre chose d’ouvrir les yeux de leurs contemporains.  Mais bast  on voit au fil des siècles que ça n’a pas servi à grand-chose. Ces humoristes autrefois risquaient beaucoup plus d’ennuis qu’à l’heure actuelle où tout peut être dit et fait …. Il fallait avoir du courage. Les conséquences d’une langue trop bien pendue étaient grâves.  Maintenant sous couvert de liberté d’expression  on peut aller dans tous les domaines sur tous les tons et je dirai même que plus on en rajoute plus ça plaît.

Donc reprenons, le but de l’humour est de montrer avec un miroir grossissant les travers de nos contemporains. Notamment pour nos élus il faut avoir une carapace énorme pour pouvoir ingurgiter à longueur de journées tout ce que la presse écrite et audio visuelle déverse sans grand ménagement. Mais il est vrai que la notoriété met ces personnes sous les feux de la rampe et il faut avoir une réelle maitrise de soi pour ne pas tomber sous le couperet des humoristes. On dit que c’est un signe de bonne santé politique que de prêter son flanc à une critique souvent fort peu élogieuse sur ceux qui en font les frais. Tous ceux qui sont ainsi malmenés , tout en riant jaune trouvent cela très drôle , je ne suis pas très sûre que ce soit le fond de leur pensée.

                                               

Le grand problème est que le plus grand nombre ne se reconnaît pas dans la critique qui est faite, lorsque vous voyez des humoristes y aller bon train sur des faits de société et donc qui concernent les trois quart de la population, ils sont applaudis à tout rompre. La seule chose qui m’interpelle c’est que c’est d’EUX qu’on parle, ce sont EUX qui sont critiqués et bien ils en redemandent. On se gausse sur leur manière d’élever leurs enfants, de conduire, de parler de s’habiller et ça les fait mourir de rire !!!!! Incroyable mais vrai.

Ces critiques (bien que ceux qui les fassent ne se montrent pas meilleurs que ceux qu’ils critiquent) ne servent à rien. Dites avec sérieux elles agressent, dites avec humour elles ne sont pas prises au sérieux. Il y a parmi les imitateurs des personnes qui me font rire aux larmes tellement ce qu’ils disent est vrai d’autres que je trouve ras des pâquerettes pour ne pas dire très scatos.

Mais finalement l’humour est l’opium du peuple, il sert à le dédouaner de toutes les avanies dont il est l’objet en essayant de voir les choses plus drôlement

Enfin l’humour ne devrait pas s’attaquer aux opinions mais aux vices et aux faiblesses inhérentes à la nature humaine, Il devrait être le fruit d’une observation  et d’une connaissance de l’homme en n’attaquant les proies que sur des actes ou attitudes contraires à l’éthique qu’ils revendiquent.

L’humour finalement n’est-il pas uniquement la projection de nos propres ridicules ou de notre propre  méchanceté sur les autres ?

Repost 0
4 avril 2007 3 04 /04 /avril /2007 18:01

                                            

Les Français veulent tous le changement, mais seulement si on ne change rien, ni à leurs habitudes ni à leur porte-monnaie, le changement oui, mais pour les autres. L’Etat, quoi qu’il arrive, n’a jamais assez d’argent pour satisfaire aux demandes des citoyens, il en a toujours assez pour l’extérieur, et pour ses propres envies. Mais que fait-il de tout celui que nous versons chaque année ? Il fait des cagnottes, il rembourse ce qu’il a dépensé mais c’est lui qui dépense, pas nous !!! OK. Pour pouvoir expliquer nos dérives, il est de bon ton de dire que le monde change et bouge. Excusez- moi mais la terre reste toujours ronde et elle n’est ni plus grande ni plus petite. De plus, cohabiter, reste notre seul objectif jusqu’à notre mort . Bien que le sachant, nous nous chamaillons pour prendre un bout de terrain que l’on viendra nous reprendre quelques années plus tard. . Tant  que nous n'aurons pas un sursaut  de moralité  et que nous ne décrasserons pas nos cervelles et nos cœurs ce seront toujours les lâches qui se réfugieront derrière de vaines paroles, critiquant  ceux qui essaient de résoudre les problèmes  qu'il faudra bien finir par regarder en face….

                                             

Nous avons eu la chance en France de goûter à toutes sortes de régimes, la Royauté , l’Empire, La République. Malheureusement et avec le recul, nous voyons bien que dans tous ces systèmes il y a toujours eu des pauvres et des riches, des gens honnêtes et des corrompus, des gens d’en haut et ceux d’en bas. Tant de morts pour que  la République naisse, amenant un espoir de liberté, égalité, fraternité, la certitude que chaque Français pourrait vivre décemment, avoir de quoi manger, se loger . Nous voyons bien que ce n’était qu’un leurre.  

Pour terminer par une note plus optimiste, je dirai que tous ceux qui sont critiqués dans ce texte ne sont heureusement qu’une petite frange de la population. Mais malheureusement pour nous, certains d’entre eux ont notre destinée entre leurs mains. Heureusement que tous ces gens- là sont des mortels donc on peut avoir  l'espoir que les choses changent un jour.

                                   

 

 

Repost 0
3 avril 2007 2 03 /04 /avril /2007 17:07

                                                 

Voilà le grand mot lâché PEUR. J’aurai eu tendance à dire « Moi ?? Peur de rien «  mais non n’avoir peur de rien n’est pas une preuve d’intelligence bien au contraire, ceci dit avoir peur de tout n’est pas bien non plus. Notre vie sur terre se déroule entre deux extrêmes le zéro et l’infini qui sont deux quantités que nous ne pouvons pas matérialiser. Nous avons aussi un grand vide quelques soient les plus puissants microscopes ou radars quant à nos origines. Personne ne peut reproduire soi-même la vie. Voilà donc nous sommes juste assez intelligents pour survivre sur la terre mais pas assez pour répondre à toutes nos questions. Et depuis des millénaires nous nous ingénions à rendre cette vie de plus en plus répressive anarchique, nous finissons par détruire tout ce que nous avons autour de nous. Finalement nous ne sommes qu’en location sur la terre. Personne ne se demande si le propriétaire ne sera pas obligé de tout refaire avant que les suivants arrivent.

Donc depuis ces dernières années il est de bon ton de faire peur au plus grand nombre et les gens des médias relayés par les politiques s’en donnent à cœur joie.                 

                           

On a donc peur :

De mourir – de vieillir – d’être malades – d’avoir des rides – plus de boulot – de ne pas avoir d’enfants – des intempéries – des guerres – de ce qu’on mange – de grossir – sur la route – comme les Gaulois, que le Ciel nous tombe sur la tête etc.…..etc.……. et la liste est longue, longue,  longue.

                                

Tous les jours,  nous apprenons des catastrophes, nous voyons des horreurs, les films eux-mêmes sont violents, les infos sont dramatiques et comme les films sont traités à partir des infos, ils sont aussi peu gais. Et à côté de tout ça, bien entendu rien de positif car s’il est évident que personnellement je ne peux faire que des petites choses, tous les gens de pouvoir ou ayant une notoriété peuvent en faire bien plus. Mais voilà le constat dramatique que je fais, tout le monde s’en fout, sans s’en foutre.

Et puis je ne saurais même pas comment expliquer ça. Vous voyez ce matin, je regardais les informations, nous avons eu le départ du TGV en direct, on nous a annoncé que ce test avait coûté je ne sais combien de milliards d’euros, qu’on allait dépenser je ne sais pas combien de kilo/watts d’électricité, alors qu’on nous demande de nous restreindre et tout ça pour aller plus vite qu’un avion en vol, j’en suis restée médusée car le reste des informations a été nul comme d’habitude. Les gens qui étaient dans le train étaient plaqués contre leur siège comme au décollage. Et bien vous voyez, c’est ça qui me fait peur, vraiment peur. Ce qui me fait peur aussi, c’est de voir encore une fois dans quelle indifférence La France est rentrée, à croire que tout le monde vit bien, que tout le monde est sourd, muet, aveugle ou que nous sommes comme les petits bonhommes verts venus de Mars, décérébrés. Au milieu d’un monde qui crie STOP, d’une conscience qui nous dit ARRETEZ, d’une nature qui nous dit ATTENTION, mais rien n’y fait, oui on a peur de tout, mais pas de ce qu’il faudrait.

  

Repost 0
2 avril 2007 1 02 /04 /avril /2007 17:36

                                               

Je crois que mon discours d’hier n’était pas forcément assez clair, donc je vais m’expliquer plus avant.

D’abord et que ce soit bien clair entre nous , notre cher état gaspilleur  et ponctionneur ne peut que nous inciter à nous débrouiller par nous-mêmes si nous voulons arriver à nous en sortir (pour certains juste arriver à vivre).Ce qu’il fait de cet argent qu’il nous prend et dont la quantité n’est jamais assez suffisante, je pense qu’il ne le sait pas lui même……Et nous voici donc dans la spirale infernale je te donne d’une main ce que je te reprends de l’autre , je te fais des lois à toi de savoir si tu es assez intelligent ou rusé pour passer à côté. Donc nous en sommes là. 

                                     

Et toujours avec la proportion de gens qui aimeraient bien avoir une part ou du gâteau de l’état ou du gâteau procuré par la débrouillardise. Mais voilà il faut avoir le profil un peu magouilleur, rapide, du cran ou de l’audace c’est selon, de la répartie, de l’ingéniosité ….. et cela n’est pas donné à tout le monde. Et surtout habiter dans un endroit où on peut pratiquer sans être trop dérangé !!Car il faut savoir qu’il y a de la concurrence aussi dans cette économie parallèle et chacun a sa clientèle qu’on ne partage pas avec son voisin ce qui amène aussi a des règlements de compte.

De là la marge avec une sorte de petit banditisme n’est pas loin et on dit bien « qui vole un œuf, vole un bœuf », pourquoi s’embêter à avoir un patron, des heures de boulot pas forcément agréables, alors qu’on peut se faire de l’argent plus facilement  et en plus cerise sur le gâteau au nez et à la barbe des autres .

Vous me dites qu’il y a des choses autrement plus graves, oui oui je suis d’accord mais vous  n’oubliez qu’une chose. A force de contourner les lois de ne pas les appliquer, elles deviennent de plus en plus répressives et on se fait voler de plus en plus. Je vais vous donner un exemple : il est devenu de bon ton maintenant de marchander chaque fois que vous achetez quelque chose.   

                                          

Je vais au marché très tôt le matin. Je vais prendre du fromage (mais oui, on marchande aussi là). Le commerçant pensant que je vais me livrer à ça a déjà augmenté sa marchandise de 10% (rabais qu’il peut consentir) et donc, si je discute, il va avec générosité me faire ce rabais qui va me faire penser que j’ai fait une affaire. Ca c’est vrai, si je discute le prix. Mais comme ce n’est pas mon cas, je paye donc mon fromage 10% de plus que son prix normal.

De la même manière et pour tous les domaines, ce sont toujours les gens corrects qui trinquent pour les autres, je ne donnerai comme autre exemple que les tracasseries auxquelles nous sommes soumis sur la route (radars, ceinture, contrôle d’alcoolémie…) tout ça parce qu’un petit nombre de gens sont inciviques. Et bien moi la solidarité et le vol organisé, RAS LE BOL

Rien à voir avec les gens qui font leur jardin et qui profitent du fruit de leur sueur, de même ceux qui élèvent des poules. J’ai une serre dans laquelle j’élève des agrumes et quand j’en ai trop, je les donne.

                                      

Repost 0
1 avril 2007 7 01 /04 /avril /2007 15:26
Smiley lis ceci 795.gif

Quel vaste sujet ! Finalement, je me rends compte que j’ai critiqué à juste titre la France d’en haut qui magouille, mais je pourrai en dire autant de la France du milieu et surtout de la France d’en bas. Regardez avec attention tout ce qui se vend en sous-main. On peut établir une petite liste :

Smiley didons%21.gif

 -        les légumes à la campagne bios certes, mais dont le  produit de la vente va directement dans la poche de celui qui les possède sans passer par la case Impôt.

-        Les cèpes et les truffes qui arrivent sur les marchés à des prix prohibitifs alors qu’il suffit d’aller marcher dans la nature et si on a de la chance d’avoir un bon chien truffier d’en trouver de quoi se payer d’excellentes vacances.

-        Les poules et les œufs qui n’ont bien entendu subi aucun contrôle vétérinaire

-        Les petits fromages sympathiques qu’on a fait avec sa biquette qu’on aime, mais pas de contrôle non plus

-        Les poissons pêchés dans nos bonnes rivières et qui ne demandent rien à personne, surtout pas de finir dans nos assiettes

-        A cette époque des rameaux, tous les buis coupés dans la nature et revendus fort chers même à ceux qui ne croient pas en Dieu

-        Les jardineries qui peuvent faire des boutures de certaines plantes très facilement et qui ainsi en écoulent un petit stock chaque année au prix des autres

-        La vente de tableaux d’une facture souvent très ouia ouia sur les marchés, ainsi que les chanteurs, guitaristes, etc.… sur les mêmes marchés

-        La vente de gâteaux fabriqués soi-même au vu et su de tout le monde sans problème

-        Les vide-greniers où les objets deviennent de plus en plus chers, garantis sans garantie

-        Il m’est même arrivé de voir des gens qui faisaient des photos aériennes des habitations sans autorisation venir vendre le produit de leur chasse à l’image aux malheureux propriétaires.

-        Toutes les personnes prenant à leur service des sans-papiers donc des gens au noir. Pour le peu qui sont attrapés, il y en a combien de milliers qui le pratiquent.

-        Tous ceux qui prennent des choses sur leur lieu de travail pour s’en servir à titre personnel car « je travaille là donc je peux prendre »

-        Etc. etc. etc.….

Smiley didons%21.gif
Voilà tous ces gens sont de bons français, hurlent avec les loups contre les grands qui profitent. Mais vous savez, les petits ruisseaux font des grandes rivières, et même si vous volez 10 ou 20 € par jour, cela vous fait quand même 7300 € par an. Pas mal non ??? Alors, quand vous me dites qu’il ne faut pas une vraie révolution en France, je me demande si vous avez raison. En tout cas, avec un minimum de contrôle, beaucoup de choses pourraient être évitées, et quand je dis France magouilleuse, je pense à toute la France.

 

Et tout ça au nez et à la barbe des impôts. A méditer...

Smiley nettoie.gif

 

Repost 0
31 mars 2007 6 31 /03 /mars /2007 15:42

C’est vrai st Baldoph vous avez raison nous ronronnons trop. Mais quand est-ce que les gens vont s’émouvoir de tout ce qu’on nous fait gober partout. Et plus c’est gros plus ça marche. Vous croyez sincèrement que toutes ces statistiques servent à quelque chose que l »avis de 1000 personnes vont donner une image de la France  ????Toutes ces analyses politiques qui nous prévoient à l’avance tout ce qui va se passer : mettez votre argent ici, n’investissez pas là …..Venez chez moi c’est mieux, allez en Amérique ou au Japon vous allez faire fortune …..C’est vrai et vous croyez, je sais je me répète qu’un seul des candidats va se préoccuper de NOUS juste de NOTRE VIE QUOTIDIENNE mais non c’est beaucoup trop simple du déjà vu. Mais non nous sommes dans la mondialisation et dans l’Europe et quelles que soient les conneries que nous pouvons faire, ce n’est pas grave nous sommes dans le mouvement, dans la modernité. Je regarde mon blog mais dans mes statistiques (celles-là réelles) je vois bien que tous les sujets sur les élections la justice, la marée noire n’ont fait que de petits scores d’audience. Mais vous voyez les élections nous y sommes et c’est pour l’instant l’acte le plus citoyen aux résultats les plus faux et antidémocratiques que nous puissions connaître, et bien je vois avec horreur que cela ne mobilise personne, et que tout le monde s’en fout. C’est quand même notre avenir qui est en jeu.

Smiley I_ANGR%7E1.GIF

Pendant ce temps-là, et les élections approchant, tous les petits corporatismes montrent le bout de leur nez et comme je l’ai dit l’autre jour, commencent leurs chantages. Ah oui, je voterais bien pour vous, si… Je n’ai pas de mots pour dire combien tout cela me dégoute, à croire qu’à part certains tout le monde magouille du plus grand jusqu’au plus faible. J’ai regardé aujourd’hui le Médiateur et je peux vous dire que ce n’est pas demain la veille que les journalistes et les autres feront un minimum d’examen de conscience pour se demander s’ils ont fait vraiment leur boulot. Malgré un écœurement qui ne fait que grandir, je me dis qu’un jour, peut-être, j’aurai la chance de crier haut et fort tout ce que vous lisez depuis deux mois et qui n’est qu’un pale résumé de ce que j’ai à dire. Puisque nous commençons le mois d’avril, je vais donc retourner en arrière pour pouvoir étudier plus à fond toutes les réflexions que vous avez pu me faire et qui m’aideront sûrement à continuer mon combat. Toute la journée il paraît que nous pensons à ce que nous allons laisser aux générations futures, et bien moi je peux déjà prévoir sans statistiques que ce sera peut être des ruines.

Les politiques pensent que pour changer les choses il suffira de petits colmatages de ci et de là, je pense que la gangrène est plus profonde, donc, il faudra couper. Bonne soirée

Smiley 3d bombe 35.png

 

Repost 0
30 mars 2007 5 30 /03 /mars /2007 18:29

                                              Smiley grenouille saute.gif

La pensée différencie l’homme de la bête. Enfin cette idée fait partie de nos convictions. Imbus de cette supériorité nous ne nous penchons pas assez sur ceux qui nous sont inférieurs, et nous ne prenons pas toutes les leçons qui nous sont données. De tous les chapitres précités on pourrait judicieusement faire un parallèle avec le monde animal et je ne suis pas sûre que nous gagnerions à l’examen. Prenons par exemple les règles de la vie en société  des fourmis, des abeilles ou des éléphants. Tous ces animaux respectent la hiérarchie, tout le monde est à son poste, les grèves n’existent pas, les trente-cinq heures non plus, ainsi que toutes les magouilles financières et les autres. Quand  se produit une dérive,  elle est causée pour ainsi dire toujours par la main de l’homme. Les animaux, êtres sensibles au changement de climat, ne détruisent pas la couche d’ozone. Que représentent nos radars à côté de leurs systèmes d’alerte .Regardons la météo, un chat qui se passe la patte derrière l’oreille se trompe rarement.

                                                 Smiley abeille7.gif

Même chose pour l’alimentation. Tous les animaux savent choisir les aliments qui leur font du bien et ils enseignent cela à leurs petits. Pendant que nous fabriquons de la nourriture transgénique, la petite larve qui mangeait avec appétit nos maïs, a trouvé qu’il avait un drôle de goût donc elle a cessé de venir, tandis que nous, humains, nous  n’y voyons rien. Alors que notre naissance nous apporte un potentiel physique et intellectuel bien supérieur à celui des bêtes, nous ne nous en servons souvent que pour détruire notre environnement ou créer par nos découvertes des situations qui deviennent dramatiques. Sans prôner un retour total à l’âge des cavernes et puisque sortant nous-mêmes du monde animal, nous devrions essayer comme lui de vivre dans une communion un peu plus grande avec la nature, profitant de ses largesses et l’aidant par de nouvelles technologies raisonnables. Utilisons un peu plus notre cervelle et nos cinq sens et ne soyons pas des amputés permanents. 

Smiley minisalem1.gif
Dans le sport, pas de dopage chez les animaux. Tous nos grands sportifs bourrés d’anabolisants et autres saletés feraient pâle figure à côté des exploits animaliers. La course par exemple, mettez en compétition un guépard et le champion du monde olympique du 100 mètres, un poisson et un nageur,  vous allez voir la différence. C’est pourquoi je dis, ce cher La Fontaine qui a donné oh combien de leçons en prenant ses exemples dans le monde animal, voilà un auteur que tout le monde devrait connaître sur le bout des doigts. Et surtout chacun devrait méditer plus sérieusement sur le sens des morales  se dégageant de chaque fable. C’était un grand visionnaire car tout ce qu’il a dit reste hélas d’actualité.
Smiley chien dalmatien.gif

 

 

Repost 0
29 mars 2007 4 29 /03 /mars /2007 16:38

Ce n'est pas une 2cv mais sa cousine germaine, une dyane

Ca y est, elle est là ! Bleue d'un ciel sans nuage. Elle vient de Cahors qui au demeurant est une ville splendide. C'est à un train d'enfer qu'elle est venue en Périgord (110 km/h), mais oui!!! Et dès demain, nous allons repartir faire nos petites virées environnantes. On dit "la voiture, la voiture", mais dans notre région si belle et charmante, le revers de médaille est qu'il faut faire au minimum 5 km pour chercher son pain. J'ai d'ailleurs décidé que j'allais me mettre à le faire moi-même.

Quelqu'un me disait l'autre jour que la 2cv était l'emblème de la France au même titre que le béret et la baguette de pain. Donc, je fus traitée de franchouillarde, ce que j'assume totalement. A quoi sert d'aller si vite, ce qui ne permet pas d'admirer le paysage, et de voir la nature. C'est vrai que ce mot "vite" est incompatible avec la vie d'un deux chevauiste, qui est une personne qui aime prendre son temps, qui est épicurienne, amoureuse des plantes et des bêtes, enfin, tout à fait moi. J'aime le modernisme bien sûr pour toute la qualité de vie qu'il apporte, mais je trouve quand même que ça va trop loin et qu'il y a beaucoup de choses créées et dont on n'a pas vraiment besoin.

Voilà donc la "happy end" d'une histoire qui avait mal commencé et nous sommes parties pour de nouvelles aventures.

                           

Repost 0

Articles Récents